Financer les travaux agrandissement de votre maison avec un crédit sans banque

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

Un nouvel enfant ou un adolescent qui réclame plus d’espace ? Un projet de télétravail ? Une envie d’une pièce détente ? Il est temps de pousser les murs ou de penser à aménager des espaces inutilisés de votre maison. Pour couvrir le budget estimé de ces travaux d’agrandissement, le prêt travaux est une solution de financement à envisager.


EXTENSION DE MAISON : POSSIBILITÉS ET CONTRAINTES

 

Choisir de rajouter une pièce à une maison peut prendre plusieurs formes :

• soit l’habitation dispose de combles aménageables, ce qui simplifie l’opération ;

• soit il faut procéder à une extension de la surface habitable en prolongeant la structure de base.

Il est alors possible de créer une véranda, très lumineuse, ou une pièce adjacente à la maison pour y installer une chambre ou un bureau. Selon la configuration du logement et du terrain disponible, une surélévation permet de créer un nouvel étage. Quelle que soit la solution envisagée, il est indispensable de se renseigner auparavant sur le Plan local d’urbanisme (PLU) en vigueur dans la commune de résidence.

Celui-ci contient des précisions en termes d’extension et d’architecture :

• pour une extension jusqu’à 40 m2, une simple déclaration préalable de travaux en mairie suffira ;

• au-delà, il est indispensable de déposer un permis de construire.

Une règle qui change si la surface totale de la maison excède 170 m2, extension comprise. La limite est alors réduite de 40 m2 à 20 m2. Limite au-delà de laquelle recours à un architecte sera obligatoire.

 

QUEL COÛT POUR UNE EXTENSION DE MAISON ?

 

LLe coût d’une extension de maison varie selon la solution et surtout les matériaux envisagés :

• pour la création d’une véranda, donc avec l’utilisation d’acier et de verre, il faut prévoir un budget d’environ 2 000 €/m2 ;

• un agrandissement avec la construction d’une nouvelle pièce en parpaings est évalué autour de 1 500 €/m2 ;

• la solution bois reste la moins onéreuse avec un coût au m2 qui s’élève à 1 000 € ;

• la surélévation, si elle semble compliquée à réaliser, n’est pas la plus coûteuse. Le prix moyen, sans aménagement, tourne autour de 1 400 €/m2.

Parmi les précautions à connaître, il est bon de savoir qu’il est préférable de maintenir l’escalier d’une maison à sa place d’origine. Sa suppression ou son déplacement ferait monter la facture de 5 000 € supplémentaires à minima. Autre conséquence financière à l’extension d’une maison : la réévaluation de la taxe foncière et de la taxe d’habitation avec la nouvelle surface habitable.

 

FINANCER L’AGRANDISSEMENT AVEC UN CRÉDIT TRAVAUX

 

Si le budget n’excède pas 75 000 €, le prêt pour l’agrandissement de la résidence principale peut être contracté auprès d’un organisme prêteur sans passer par la banque. Une fois la solution choisie et les devis établis, il est alors possible de faire une simulation en ligne pour le crédit d’agrandissement de maison afin de préparer son budget. L’outil précisera en fonction de votre capacité d’endettement et le montant à emprunter la durée du crédit consommation et les mensualités à prévoir.