Préparer votre congés maternité

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité
Préparer votre congés maternité

Préparer votre congés maternité

La date fatidique approche et vous serez bientôt un de plus à la maison. Faites un point sur vos droits pour bien préparer la venue de bébé.

La durée légale de votre congé maternité est règlementée par le Code du Travail. Cependant, vous pourrez éventuellement bénéficier d’un allongement de durée selon la convention collective de votre entreprise. Pour cela, renseignez-vous auprès des délégués du personnel de votre entreprise.

Dans tous les cas de figure, la durée du congé dépendra du nombre de bébés attendus et du nombre d’enfants déjà à charge dans votre famille. La maman pourra bénéficier d’un congé prénatale qui lui permettra de se reposer avant l’accouchement et d’un congé postnatale pour se remettre et profiter de son nouveau-né.


Voici les cas de figures prévus par la loi :

-       Naissance d’un seul bébé avec moins de deux enfants à charge : 16 semaines de congés au total (6 semaines prénatales et 10 semaines postnatales)

Exception : si la future maman est particulièrement en forme, les 16 semaines peuvent se répartir en 3 semaines prénatales et 13 semaines postnatales).

-       Naissance d’un seul bébé avec plus de 2 enfants à charge : 26 semaines (8 semaines prénatales, 18 semaines postnatales).

Exception : si l’état de la futur mère le permet, le congé maternité peut se répartir sur 5 semaines prénatales et 21 semaines postnatales). A l’inverse, en cas de fatigue extrême, la future maman a également possibilité d’avancer son congé maternité qui se répartira alors que 7 semaines prénatales et 19 semaines postnatales.

-       Naissance de jumeaux : 34 semaines (12 semaines avant l’accouchement et 22 semaines après)

Exception : là encore, la future mère peut reporter de 3 semaines la période prénatale (9 semaines prénatales, 25 semaines postnatales). Selon son état clinique, elle pourra également avancer son congé de 4 semaines (16 semaines prénatales, 26 semaines postnatales).

-      Naissance de triplé (ou plus) : 46 semaines (24 semaines prénatales, 22 semaines postnatales).

Exception : aménagement possible 21 semaines avant/25 semaines après.

Peu importe la situation, pour bénéficier pleinement de votre congé maternité, vous devrez informer de votre état votre caisse d’assurance maladie et la CAF avant la fin du troisième mois de grossesse en leur faisant parvenir le « premier examen médical prénatal » fourni par votre médecin. Vis-à-vis de votre employeur, vous devez impérativement l’avertir avant le début de votre congé de maternité et même si aucun préavis n’est obligatoire, nous vous conseillons de l’informer environ 6 mois avant l’arrivée du bébé pour lui laisser le temps de prendre les dispositions nécessaires.