Courtier en crédit immobilier : tout savoir sur cet intermédiaire bancaire

Lorsqu’un particulier souhaite concrétiser un projet immobilier, il peut avoir un intérêt à confier son dossier à un courtier en prêt immobilier. Le but : gagner du temps, obtenir l’aide et les conseils avisés d’un professionnel connaissant parfaitement le marché immobilier, mais également bénéficier de bonnes conditions d’emprunt. Est-ce pour autant la seule option dont dispose l’emprunteur pour revoir son taux de crédit à la baisse ? Younited Credit étudie la question.


Quel est le rôle d’un courtier en crédit immobilier ?


Le courtier en prêt immobilier est un spécialiste en opérations de banque et en services de paiement. Fin négociateur, il agit comme intermédiaire entre un organisme de crédit et un particulier en quête d’un financement immobilier. Le courtier immobilier accompagne non seulement son client dans sa recherche de crédit, mais il dresse aussi une analyse précise de sa situation financière. Objectif ? Cibler pour son client une solution de financement immobilier adaptée à son profil, et plus précisément :

  • À ses revenus ;
  • À sa capacité d’emprunt ;
  • À sa capacité d’endettement ;
  • À son taux d’endettement ;
  • À sa situation personnelle (marié, divorcé, avec ou sans enfants…) ;
  • À sa situation professionnelle.

Une fois toutes ces données collectées, le courtier crédit immobilier constitue un dossier qu’il présentera à différentes banques partenaires. Le courtier immobilier est également à même de conseiller son client en matière de crédit sans apport personnel, de rachat de prêts et d’assurance emprunteur.


Quels sont les avantages et les limites du courtier en prêt immobilier ?


Le courtier en prêt immobilier collabore avec plusieurs organismes de financement et peut avoir accès à quelques-unes des meilleures offres de crédits immobiliers. En contrepartie d’un certain volume d’affaires, il est en mesure de négocier et d’obtenir des taux de crédit préférentiels auprès de ses partenaires. La négociation peut aussi se faire autour des critères d’acceptation des banques. Au regard du profil de son client et des caractéristiques de son projet immobilier, le courtier détermine quel organisme propose les meilleures conditions de prêt. Cela inclut le taux de crédit, bien sûr, mais également le montant du prêt ou du rachat de prêts, ainsi que la durée de remboursement.

En somme, un courtier immobilier prend tout en charge afin de défendre au mieux les intérêts de son client. Il assure aussi à ce dernier une prise en charge rapide de sa demande de financement immobilier. Les courtiers font ainsi gagner un temps précieux à leurs clients. Ceci est d’autant plus appréciable que la recherche d’un crédit immobilier intervient souvent au moment de signer un compromis de vente. Enfin, en confiant leur dossier à un courtier, les futurs emprunteurs s’épargnent de démarches complexes et chronophages.

À noter : combien coûte un courtier immobilier ?
Les honoraires de courtage, qui correspondent généralement à 1 % du montant emprunté, ne sont dus que si votre demande de financement immobilier aboutit. En d’autres termes, si vous ne signez rien, les services d’un courtier en crédit immobilier sont gratuits : un autre avantage non négligeable.

Mais derrière tous ces avantages, une limite est à relever : le courtier immobilier s’en tient à son réseau de partenaires, ce qui signifie qu’il ne peut étudier toutes les offres du marché.


Courtier en crédit immobilier : des alternatives ?


Nous ne parlerons pas d’alternative aux courtiers, mais plutôt de complément. En effet, il serait dommage de se passer de l’expertise d’un courtier en prêt immobilier. Pour autant, rien ne vous empêche de prospecter en parallèle, en tenant compte des conseils qu’il vous aura prodigués. À l’instant t, il existe peut-être sur le marché une offre aux conditions plus avantageuses. Pour le vérifier de la manière la plus rapide qui soit, Younited Credit vous recommande d’avoir recours à des simulateurs et comparateurs de crédit immobilier en ligne. Il faut toutefois garder à l’esprit qu’en opérant par vous-même, vous aurez une marge de manœuvre et de négociation plus faibles, sans oublier le temps à investir ni l’organisation millimétrée dont il faudra faire preuve.

Afin de comparer efficacement l’offre du courtier immobilier avec les offres que vous aurez reçues de votre côté, deux conseils :

  • Comparez toujours des offres à montants et durées de remboursement similaires ;
  • Référez-vous systématiquement au TAEG (ce taux de crédit comprend tous les frais, comme le taux nominal, les frais de dossier et l’assurance emprunteur).


Conseil : comparez aussi le montant des frais de dossier
Les frais de dossier font partie des frais que vous devez être capable de payer avec un apport, à moins, bien sûr, de pouvoir contracter un prêt sans apport. Moins ces frais seront élevés, moins vous aurez d’argent à avancer !


Assurance prêt immobilier : une obligation ?


Légalement, l’assurance emprunteur est optionnelle, même pour les crédits immobiliers. Mais dans la pratique, cette fameuse assurance sonne comme un impératif. La quasi-totalité des banques obligent en effet les emprunteurs à contracter une assurance de prêt immobilier. D’un côté, l’assurance emprunteur protège la banque d’éventuels impayés pouvant par exemple faire suite à la perte d’emploi ou au décès de l’emprunteur. De l’autre, l’emprunteur met sa famille en sécurité. Toutefois, une assurance emprunteur peut décupler le coût total d’un crédit immobilier. Elle représente aisément 20 à 25 % du projet immobilier, et peut même atteindre 40 % de celui-ci. Heureusement, la délégation d’assurance permet à l’emprunteur de faire de potentielles économies.

Bon à savoir : principe et fonctionnement de la délégation d’assurance de prêt
La délégation d’assurance autorise l’emprunteur à contracter une assurance de prêt autre que celle proposée par l’établissement prêteur. En clair, il est en droit de s’adresser à un assureur extérieur, du moment que celui-ci propose des tarifs plus avantageux. Mais pour pouvoir lever cette option, l’emprunteur doit choisir un contrat dont les garanties sont équivalentes à celles que le prêteur lui impose.

Nous l’avons vu : le courtier en crédit immobilier est un professionnel offrant un service complet et qualitatif, mais sa recherche n’est pas exhaustive. Or, l’achat d’un bien immobilier est un véritable projet de vie, dont l’investissement se fait sur le long terme. C’est pourquoi il est essentiel de prendre son temps et d’élargir son champ d’investigation avant de signer.


Les points-clés à retenir sur le courtier en prêt immobilier

  • Dresse une analyse pointue de la situation financière de l’emprunteur, en prenant en compte sa capacité d’emprunt, son taux d’endettement, ses revenus, etc.
  • Fait gagner un temps considérable à ses clients.
  • Honoraires de courtage dus seulement si l’emprunteur signe l’offre de financement immobilier proposée.
  • Ne pas se limiter à son offre, mais mener une prospection en parallèle pour comparer les conditions d’emprunt (taux de crédit, notamment).