Taux Prêt Immobilier : les conseils de Younited Credit

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

L’une des premières questions qui vient à l’esprit avant d’acheter un bien immobilier porte sur le timing. Les taux immobiliers ont vertigineusement chuté ces dernières années et se trouvent à un niveau historiquement bas. Younited Credit propose de revenir sur l’évolution des taux d’intérêt afin de savoir si la période est favorable pour acheter.

 

Des taux immobiliers en chute continue

 

Le phénomène n’est pas nouveau et continue d’attirer de nouveaux candidats au prêt immobilier. Depuis plusieurs années, en effet, les observateurs constatent trimestre après trimestre que les taux d’intérêt ne cessent de baisser. Ils ont atteint en 2018 le niveau le plus bas de l’histoire. Si bien qu’on nous explique même que l’Etat emprunte à des taux d’intérêt négatifs.

Pour bien appréhender la situation, nous proposons d’étudier la courbe des taux immobiliers sur 20 ans entre avril 2011 et avril 2018. Voici le taux moyen appliqué pour ces différentes périodes :

- avril 2011 : 4,8 %
- avril 2013 : 3,35 %
-avril 2015 : 2,4 %
- avril 2017 : 2,2 %
- avril 2018 : 1,65 %

Concrètement, le coût du crédit en avril 2011 pour un bien immobilier d’une valeur de 200 000 € atteignait 125 000 € alors qu’il coûte aujourd’hui moins de 50 000 €.

 

La meilleure période pour acheter ?

 

Faut-il acheter rapidement avant que les taux se relèvent ou faut-il attendre une potentielle baisse pour souscrire un prêt immobilier aux meilleures conditions ? Au vu des éléments suscités, les taux sont déjà très bas et ne pourront éternellement décroître. Une potentielle baisse serait minime et n’influencerait que légèrement le coût total du crédit. Aussi, le moment est définitivement venu de devenir propriétaire.

Pas de précipitation pour autant, car les taux immobiliers semblent marquer une certaine stabilité. Les indicateurs ne prévoient pas une hausse dans les mois qui viennent. Et, si les taux étaient encore amenés à fléchir, les emprunteurs auront toujours la possibilité de renégocier leur crédit. En outre, cette situation crée davantage de concurrence entre les organismes de crédit, cherchant à financer de nouveaux projets immobiliers. Des conditions idéales pour négocier le meilleur prêt immobilier.