Rembourser son prêt à la consommation

L’emprunteur peut rembourser son crédit à la consommation à tout moment : aucune pénalité ne peut être exigée par l’organisme prêteur en dessous de 10 000 euros de remboursement anticipé. Partiel ou total, le remboursement d’un crédit conso est encadré par le Code de la consommation, dont le rôle est de protéger les emprunteurs.


Crédit à la consommation : quelles formes de crédits éligibles au remboursement anticipé ?

C’est bien simple : toutes les formes de crédits conso ! On en distingue plusieurs. Parmi les plus courantes, le prêt personnel, le crédit affecté et le crédit renouvelable. Toutes peuvent être octroyées par une banque ou un établissement financier, et leur finalité est la même : le financement de projets de tous types (travaux, auto, meubles, électroménager, vacances, etc.), hors achat immobilier et construction. Par contre, ces crédits n’ont pas le même mode de fonctionnement. Avant d’entrer dans le vif du sujet, distinguons chacun d’eux.

Le prêt personnel

Avec un prêt personnel, l’emprunteur peut assurer le financement d’un ou de plusieurs projets sans avoir à se justifier auprès de sa banque. En clair, il peut utiliser le montant du crédit à sa guise. Un prêt personnel peut être à taux fixe ou à taux variable. À l’inverse du TAEG variable, le TAEG fixe assure des mensualités égales pendant toute la durée de remboursement.

Le crédit affecté

À la différence du prêt personnel, le crédit affecté est, comme son nom l’indique, destiné à l’achat d’un bien de consommation ou d’un service précis. On parle alors de crédit auto, de crédit mariage ou encore de crédit travaux. À l’image du prêt personnel, son TAEG peut être fixe ou variable.

Le crédit renouvelable

Comme le prêt personnel, le crédit renouvelable n’est pas consacré à un achat en particulier. Mais à l’inverse de celui-ci, son taux est toujours variable, et souvent très élevé de surcroît. C’est de loin le crédit à la consommation (et même crédit tout court) le plus dangereux.


Rembourser son crédit à la consommation : le remboursement partiel


Rembourser une partie de son crédit à la consommation de manière anticipée est possible. Il suffit à l’emprunteur de notifier son créancier de son souhait de rembourser partiellement son crédit. Mais attention, le remboursement partiel peut être refusé par l’établissement prêteur si son montant est inférieur ou égal à trois fois le montant de l’échéance à venir. Autrement dit, si vous remboursez tous les mois 40 euros, l’organisme prêteur peut refuser un remboursement partiel si vous souhaitez rembourser 120 euros ou moins (3 fois 40 euros). Pour que cette clause soit valable, elle doit être mentionnée dans le contrat de prêt. L’offre de crédit doit aussi comporter le montant minimum accepté par le prêteur pour un remboursement partiel.


Comment rembourser son prêt à la consommation dans sa globalité ?


Pour rembourser son crédit à la consommation en totalité, l’emprunteur n’est pas tenu de fournir de motif à l’établissement prêteur. Aucune pénalité pour remboursement anticipé n’est applicable, quel que soit le montant.

L’emprunteur notifie à son établissement prêteur sa volonté de rembourser par anticipation son crédit à la consommation. Le créancier lui communique le montant du capital dû. Effectuer une simulation de crédit à la consommation permet d’ajuster les mensualités selon son budget.


Crédit conso : à combien l’indemnité de remboursement anticipé s’élève-t-elle ?


Nous l’avons évoqué en préambule : pour un remboursement anticipé de plus de 10 000 euros, la banque peut légalement demander une indemnité à l’emprunteur (si et seulement si cette clause figure dans le contrat de prêt). Cette indemnité vise à couvrir une partie du manque à gagner supporté par l’établissement financier, puisqu’après remboursement, celui-ci ne percevra plus d’intérêts.

Deux cas de figure peuvent se présenter :

  • Le remboursement anticipé intervient plus d’un an avant la fin du contrat : la banque peut appliquer une indemnité égale au maximum à 1 % du montant total du prêt.
  • Le remboursement anticipé intervient moins d’un an avant la fin du contrat : dans ce cas, la banque ne peut exiger une indemnité supérieure à 0,5 % du montant total du crédit.

En amont, mieux vaut opter pour une offre de contrat de crédit en ligne vous exonérant tout simplement de cette indemnité. Chez Younited Credit, c’est systématique : zéro frais de remboursement anticipé, quel que soit le montant de votre crédit à la consommation !


Remboursement crédit à la consommation avant échéance : avantages et inconvénients


Qu’il soit partiel ou total, le remboursement anticipé d’un crédit à la consommation est intéressant à partir du moment où la somme utilisée ne manque pas ensuite pour concrétiser de nouveaux projets. Sinon, cela oblige à contracter un nouveau crédit conso.

Ensuite, pour un remboursement total, tout dépend du moment choisi. Parfois, vous serez plus gagnant en plaçant votre argent. S’agissant d’un remboursement partiel, vous paierez moins d’assurance et le TAEG sera lui aussi revu à la baisse... à condition de ne pas trop rallonger la durée de remboursement. Car qui dit durée rallongée dit forcément hausse du TAEG.

Bon à savoir : vous avez droit à la délégation d’assurance
Conformément à la loi Lagarde, relative à la réforme du crédit conso, vous n’êtes pas obligé d’accepter l’offre d’assurance proposée par l’établissement financier vous accordant le crédit. Vous pouvez vous tourner vers un assureur tiers.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour faire un choix quant au remboursement anticipé de votre crédit à la consommation. Pour mettre sur pied vos projets sans vous ruiner, pensez à Younited Credit, première plate-forme en ligne de crédits conso entre particuliers en France !


Ce qu’il faut retenir sur le remboursement anticipé d’un crédit à la consommation

  • Il est possible pour tous types de crédits conso (prêt personnel, crédit affecté, crédit renouvelable...) ;
  • Mieux vaut se tourner vers une offre de contrat de crédit conso en ligne sans indemnité de remboursement anticipé ;
  • En cas de remboursement partiel, attention au rallongement de la durée de remboursement (augmentation du TAEG).