Meilleur taux pour un credit conso / prêt perso : les conseils de Younited Credit

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

En croissance de 0,4% en 2017, le prêt personnel est le produit de financement le plus demandé par les Français chez les établissements spécialisés dans les crédits conso. Voici quelques conseils pour bien appréhender cette catégorie de crédit à la consommation.

 

Bien comprendre ce qu’est un prêt personnel

 

Comptant pour 33% des crédits conso délivrés en France, le prêt personnel est très prisé car il permet à un particulier d’obtenir un crédit sans avoir à donner de motif à l’établissement prêteur. Ce prêt perso est aussi appelé « prêt non affecté » ou « crédit non affecté » car il n’est pas désigné comme devant couvrir une dépense spécifique, à l’inverse d’autres crédits conso tels que les prêts auto, moto ou travaux.

Concrètement, un particulier contractant un prêt personnel aura à sa disposition une somme pouvant aller de 500 à 75 000 € qu’il pourra dépenser comme il le souhaite. Son remboursement doit se faire à mensualités constantes à payer entre 1 et 5 ans.

 

Connaître les taux actuels du prêt personnel et les comparer

 

À l’image de la plupart des taux d’emprunts, les taux d’intérêt des prêts perso ont atteint des niveaux très bas fin 2017. En janvier 2018, il était ainsi possible de négocier un crédit conso non affecté de 3000 € sur 12 mois à un taux de 1 %. Dans le cas d’un besoin d’une somme plus élevée, un prêt perso de 7000 € sur 3 ans présentait un taux d’intérêt minimum de 2,40 %. Quant à un prêt supérieur à 15 000 € que l’on souhaiterait rembourser à plus long terme, sur 60 mois, son taux d’intérêt minimum n’était que de 2,90 % en janvier 2018.

 

Bien comparer les taux du prêt personnel

 

Si un particulier n’a pas besoin de donner le motif de ses dépenses lorsqu’il demande un prêt personnel, il doit tout de même être certain de sa solvabilité. Comme tous les autres emprunts, le prêt perso est un crédit qui engage son souscripteur, qui devra le rembourser sous peine de risquer gros (inscription sur le Fichier des Incidents de Crédits aux Particuliers, poursuites judiciaires). Il s’agit donc de ne pas se mettre en danger avec un crédit au coût trop cher. Pour trouver les meilleurs taux d’emprunt, le consommateur peut comparer les différentes offres de crédit grâce au Taux annuel effectif global (TAEG) qui constitue le meilleur étalon de comparaison.