Comment financer son école de commerce ?

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

Se lancer dans des études est un investissement pour l’avenir. Mais certaines écoles peuvent s’avérer très coûteuses. C’est le cas des écoles de commerce, dont les frais de scolarité peuvent atteindre jusqu’à 50 000 euros pour trois ans. Et à ces frais s’ajoutent le loyer et les dépenses du quotidien. Si certains étudiants peuvent prétendre à une bourse, tous peuvent recourir à un prêt personnel étudiant.

ENTRER EN ÉCOLE DE COMMERCE


Les voyants sont au vert : l’estimation de croissance de l’Insee a été revue à la hausse au premier trimestre 2016 : de 0,5 % à 0,6 %. Cette augmentation laisse penser que A la sortie du bac, nombreux sont les jeunes qui souhaitent effectuer des études de commerce. Mais il faut être sûr d’avoir le profil pour s’engager dans cette voie. L’intérêt pour le monde de l’entreprise est primordial : en école de commerce, on étudie :

• l’économie ;

• la gestion ;

• la comptabilité ;

• le marketing ;

• la finance ;

• etc.

Autant de matières qui permettent aux élèves de comprendre tous les rouages de l’entreprise. La plupart des écoles de commerce proposent aussi des séjours à l’étranger sous la forme d’études ou de stage : il faut donc avoir le goût de l’aventure et des langues ! Ces formations favorisent aussi la pratique : toutes les écoles imposent des périodes de stage qui suivent l’apprentissage théorique. L’objectif est de former des jeunes prêts à se lancer sur le marché du travail une fois leur diplôme en poche. Et si la majorité des étudiants en école de commerce sortent d’une filière ES, les filières scientifique, littéraire et STG sont également représentées. En cas d’incertitude à la sortie du lycée, les futurs étudiants peuvent toujours se diriger vers une université ou une prépa, avant de bifurquer vers une école de commerce.

 

QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES ÉCOLES DE COMMERCE ?

 

Ces bons chiffres amènent à être confiants pour l’avenir. Le gouvernement table sur 1,5 % de croissance pour le PIB à la fin de l’année. De son côté, le Fonds monétaire En France il existe plus de 150 écoles de commerce. La moitié donne un bac +3, mais les études peuvent se prolonger vers un bac +4 ou +5. Dans la première catégorie, on trouve les écoles les plus prestigieuses, à savoir celles que les étudiants intègrent après une classe préparatoire et un concours d’entrée très sélectif :

• HEC ;

• ESSEC ;

• EDHEC ;

• etc.

D’autres écoles sont accessibles dès la sortie du lycée. Elles proposent des cursus qui durent entre trois et cinq ans selon les établissements. Toutes ne sont pas reconnues. Parmi les plus célèbres, on peut citer les ESCE de Paris et de Lyon, l’IESEG à Lille ou l’ESSCA à Angers. Là encore, un concours d’entrée est mis en place pour sélectionner les candidats. Certaines écoles se groupent d’ailleurs pour faire passer un concours commun, comme c’est le cas pour les concours Accès ou Sésame. Pour une formation post-bac, il faut compter en moyenne :

• 6 000 euros par an pour les programmes en trois ans ;

• 9 000 euros par an pour ceux qui durent quatre ou cinq ans.

frais scolarite ecole de commerce


FINANCER SON ÉCOLE DE COMMERCE GRÂCE À UNE BOURSE

 

Pour les écoles de commerce post-bac comme pour les grandes écoles de commerce, le prix est extrêmement élevé. Aussi, plusieurs bourses existent pour permettre aux étudiants de financer leurs études :

• Les écoles elles-mêmes ont parfois des dispositifs destinés à aider financièrement les jeunes qui connaissent des difficultés financières, à commencer par les boursiers. Les établissements donnent ainsi leur chance à des élèves brillants, mais qui auraient dû renoncer aux études pour une question d’argent.

• Des bourses publiques existent aussi, à l’échelle de l’Etat ou des collectivités territoriales.

• Lors de l’année à l’étranger, l’Union européenne propose des bourses de mobilité pour soulager les étudiants qui partent, notamment dans le cadre du programme Erasmus.

• Des bourses d’excellence, des prêts d’honneur ou des aides financières d’associations d’anciens élèves peuvent être allouées au cas par cas.

Et lors des périodes de stage ou en cas de filière en apprentissage, l’étudiant gagne un salaire susceptible de lui permettre d’amortir les coûts de son école.

 

FINANCER SON ÉCOLE DE COMMERCE GRÂCE À UN CRÉDIT

 

Pour les élèves non boursiers, il est possible de souscrire à un crédit à la consommation : des établissements spécialisés comme Younited Credit allouent des sommes sur mesure aux étudiants qui ne peuvent pas financer leur cursus. Cette solution permet de ne pas avoir à prendre un emploi pour financer ses études, quand les emplois du temps sont déjà chargés en termes de cours. Contracter un prêt personnel pour financer ses études permet d’échelonner le remboursement et le montant de chaque échéance selon ses capacités de remboursement. Il est également possible pour l’étudiant qui y a recours de ne le rembourser qu’à l’issue de ses études, lorsqu’il commence à travailler. Cette formule se démocratise, alors que les frais de scolarité augmentent, et les établissements de crédit proposent aujourd’hui des taux intéressants pour les étudiants.