Le panier moyen des consommateurs à fin 2016

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité
  1. Le panier moyen des consommateurs à fin 2016
Le panier moyen des consommateurs à fin 2016

Le panier moyen des consommateurs à fin 2016

Younited Credit décrypte pour vous les résultats d’une récente étude, réalisée par l’association Familles Rurales et le journal La Croix, sur le panier moyen des consommateurs, calculé sur l’évolution des tarifs de 35 produits de « tous les jours » (boissons, biscuits, produits laitiers, lessive, etc.), hors produits frais.

Les prix des produits de consommation courante sont restés quasiment stables en un an : à fin 2016, le coût du panier moyen des consommateurs français n’avait augmenté que de 41 centimes, passant de 135,59€ en 2015 à 136€. Ce constat est toutefois à relativiser car derrière ces chiffres se cachent plusieurs informations…


Des produits de marques de plus en plus chers…


Il vous est peut-être déjà arrivé de trouver 2 produits similaires avec un écart de prix énorme ! C’est souvent le cas lorsque l’on compare les produits « premiers prix » avec les produits de marques nationales. Ces derniers, de plus en plus chers, affichent des prix en moyenne deux fois plus élevés, avec parfois une qualité équivalente.

C’est notamment le cas des produits d’entretiens : les premiers prix coûtent presque 3 fois moins cher que les produits de marques. A noter que la lessive est le produit qui a globalement le plus augmenté ces 10 dernières années avec une hausse de près de 70%.

N’hésitez donc pas à comparer ces deux gammes de produits, en regardant bien les étiquettes.


Des prix qui se stabilisent, mais…


Comme en atteste cette étude, les prix se sont stabilisés en 2016. Il convient toutefois de faire attention au manque de transparence parfois opéré par les marques. Par le biais de stratégies d’inflation cachées, les marques peuvent maintenir un même prix d’une année sur l’autre, mais appliquent au même moment une baisse de la contenance sur ledit produit.


Des modes d’achat qui évoluent dans le temps…


Historiquement, les prix en hypermarchés étaient nettement inférieurs à ceux des produits en supermarchés, mais ce n’est plus le cas : les prix sont désormais alignés.

Cela se ressent d’ailleurs dans les habitudes de consommation des Français : vous êtes 60% à privilégier le supermarché pour faire vos courses contre 34% pour les hypermarchés. A prix presque égaux, les consommateurs préfèrent donc s’éviter les sorties dans de trop grandes surfaces, privilégiant ainsi la proximité.

Les distributeurs ont d’ailleurs bien compris l’évolution de ces habitudes de consommation et délaissent de plus en plus le format hypermarché, au profit de magasins à l’intérieur des villes.

En plus de la recherche de proximité, les consommateurs souhaitent également de la transparence et des petits prix : espérons que les distributeurs comprendront ces préoccupations et évolueront dans ce sens dans les années à venir.