Comment éviter les arnaques à l'achat d'une voiture d'occasion

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité
  1. Astuces arnarques auto occasion

Le prix d’une voiture d’occasion est souvent alléchant en comparaison avec celui d’une voiture neuve, et permet de souscrire à un crédit voiture plus abordable. Via Internet, il est facile de trouver des annonces de véhicules à revendre. Mais le marché de la revente entre particuliers comporte ses risques d’arnaques. Tour d’horizon des astuces pour éviter les arnaques automobiles.

COMMENT TROUVER UNE VOITURE D’OCCASION ?

 

Deux solutions : chez un professionnel ou entre particuliers.

• Dans le premier cas, la voiture d’occasion est vendue par un professionnel de l’automobile, c’est-à-dire un garagiste ou un concessionnaire. Lors de la vente, ces professionnels engagent leur responsabilité sur la qualité de la voiture. Les véhicules ont généralement été complètement révisés avant la vente et sont accompagnés d’une garantie. La contrepartie est le prix, plus élevé que pour un achat à un particulier.

• Dans le second cas, les petites annonces sur internet ou dans les journaux. Il est facile de trouver son bonheur auprès d’un particulier. Mais acheté à un vendeur non professionnel est plus risqué. Il ne faut donc pas hésiter à poser des questions, essayer la voiture et passer son chemin si l’annonce parait suspecte.

 

VÉRIFIER LES FACTURES ET LE CARNET D’ENTRETIEN

 

Les factures du véhicule permettent de savoir si la voiture a été bien entretenue. Sur chacune figure le nom du garage où la voiture a été réparée. S’il s’agit toujours du même garage et qu’il correspond à la marque du véhicule, c’est bon signe : la voiture aura été entretenue plus minutieusement et avec des pièces correspondant au modèle. Dans le carnet d’entretien, le propriétaire d’un véhicule répertorie l’intégralité des révisions effectuées aux périodes préconisées par le constructeur. Avant d’acheter une voiture d’occasion, le particulier peut donc y vérifier si la voiture a subi d’importantes réparations mécaniques. Si un vendeur particulier refuse de montrer ce carnet, la voiture a potentiellement des vices cachés. A demander également : le carnet de bord du véhicule. Toutes les fonctionnalités du véhicule y sont détaillées.

 

INSPECTER LE VÉHICULE

 

Pour éviter les arnaques lors de l’achat d’une voiture d’occasion, il est important d’examiner scrupuleusement le véhicule. Ces contrôles doivent avoir lieu en plein jour : dans la pénombre d’un garage, il est plus aisé de dissimuler les défauts du véhicule. Plusieurs détails doivent particulièrement être pris en compte :

• La peinture du véhicule : une couche superficielle peut dissimuler des défauts ou les traces d’un accident. Attention également aux traces de rouille.

• Les vitres doivent pouvoir être descendues et remontées sans forcer.

• Les quatre pneus doivent être de la même marque et de la même taille. Il est important de vérifier le niveau d’usure de chacun et de constater qu’il n’y a ni hernie, ni déchirure.

• Le compteur : si les chiffres ne sont pas alignés, c’est probablement parce qu’il a été trafiqué.

• Les commandes : l’acheteur doit vérifier les feux, le chauffage, la climatisation, les warnings, les essuie-glaces… A chaque fois, les voyants lumineux du tableau de bord doivent s’allumer.

• Les sièges et le sol : un trou ou une tache peut permettre à l’acheteur de baisser le prix d’achat. Attention aussi aux traces d’humidités : elles peuvent signifier que la voiture n’est pas totalement étanche.

 

ESSAYER LE VÉHICULE EN MARCHE

 

Une fois l’inspection à l’arrêt effectuée, il est important de tester le véhicule afin de voir que tout fonctionne. L’acheteur peut demander au vendeur de se mettre au volant afin de démarrer le véhicule en premier. Puis il peut l’essayer lui-même. Il est également important de jeter un coup d’œil sous le capot : lors de l’achat d’une voiture d’occasion, il faut toujours vérifier qu’il n’y a pas de fuite qui pourrait devenir dangereuse. Si une odeur d’huile brûlée se dégage du capot, il est préférable de ne pas acheter le véhicule. A vérifier également : les bornes de batterie. Si elles sont couvertes d’une substance blanchâtre, c’est que la voiture est mal entretenue.

 

QUEL MOYEN DE PAIEMENT UTILISER POUR ACHETER UNE VOITURE D’OCCASION ?

 

L’acheteur peut avoir recours au chèque de banque : à priori le moyen le plus sécurisé entre particuliers. Attention néanmoins aux faux chèques. L’autre solution, c’est de payer la voiture d’occasion par virement. Il est alors indispensable de s’assurer que l’argent a bien été encaissé avant de céder le véhicule. Il faut alors être sûr que le compte de l’acheteur est bien provisionné de la somme prévue par la transaction. Vérifier que l’acheteur a contracté un crédit auto auprès d’un organisme sécurisé peut garantir le bon déroulement de l’achat. En cas de litiges, plusieurs recours existent après l’achat du véhicule d’occasion : la preuve d’un vice-caché permet par exemple de faire annuler la vente ou de demander le remboursement partiel du véhicule.