PRK : combien vous coûte réellement votre voiture ?

PRK : combien vous coûte réellement votre voiture ?
PRK : combien vous coûte réellement votre voiture ?
Le prix de revient kilométrique (PRK) affichait une certaine stabilité en 2016, et même une baisse en 2017. Qu'en est-il pour l'année 2018 ? Younited Credit lève le voile sur le coût kilométrique de votre voiture.


Qu'est-ce que le prix de revient kilométrique ?


Le prix de revient kilométrique est déterminé par l'Argus. Objectif ? Définir au centime près le coût kilométrique d'une voiture donnée. C'est-à-dire ce que le véhicule coûte à chaque kilomètre parcouru.

Pour calculer le PRK des véhicules, l'Argus se base sur quatre facteurs :

  • le prix d'achat du véhicule ;
  • le coût de l'entretien ;
  • le coût de l'assurance ;
  • la consommation de carburant.


Coût kilométrique voiture : ce qu'il ressort de l'étude 2018


L'étude du magazine auto, publiée le 8 février 2018, a porté sur plus d'un millier de véhicules.

À noter : le coût kilométrique diffère selon deux facteurs
Le coût kilométrique d'une voiture sera différent selon l'utilisation qui en est faite et le temps qu'il s'est écoulé depuis son acquisition. L'argus se base sur des véhicules de 1 à 5 ans, parcourant entre 10 000 et 30 000 km chaque année.

Premier constat : la tendance est pour le moins haussière par rapport à l'année précédente. La raison ? La forte hausse du coût du carburant (en moyenne, +9 centimes d'euros pour l'essence sans plomb 95 et +16 centimes d'euros pour le diesel). Une hausse en partie liée à la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE).

Second constat : sous l'effet de la hausse de la TICPE, l'écart entre le coût des voitures diesel et celui des voitures essence sans plomb diminue (de 15 centimes d'euros pour l'année 2017, il est passé à 8 centimes d'euros en 2018).


Prix de revient kilométrique des véhicules : qui sont les meilleurs et les plus mauvais élèves ?

Sur le podium 2018 des véhicules au coût kilométrique le plus bas :

  • la Dacia Sandero 1.0 SCe 75 ch (33 centimes d'euros/km) ;
  • la Dacia Logan 1.0 SCe 75 ch et la Suzuki Celerio 1.0 Avantage (ex æquo, avec un coût de 35 centimes d'euros/km) ;
  • la Citroën C1 1.0 VTi 68 ch Live 3p et la Dacia Duster 1.5 dCi 90 4x2 (ex æquo, avec un coût de 37 centimes d'euros/km).

Quant aux trois voitures au coût kilométrique le plus élevé, il s'agit de :

  • la Land Rover Velar 3.0 V6 380 ch R-Dynamic S AWD BVA (3,78 euros/km) ;
  • la Mercedes GLE 400 330 ch Sportline 4Matic 9G-Tronic (3,04 euros/km) ;
  • la Jeep Grand Cherokee 5.7 V8 352 ch Summit BVA (3,01 euros/km).

NB : le coût kilométrique de chaque voiture est ici calculé sur la première année de détention et 15 000 km parcourus.

Le coût kilométrique d'une voiture est un excellent indicateur pour l'usager. Lorsqu'il envisage de changer de véhicule, cela lui permet d'affiner son choix de manière objective. Pour votre projet d'achat de voiture, Younited Credit vous propose une solution de prêt innovante. Nos points forts ? Simplicité, rapidité, transparence, sécurité et prix justes !


Les trois points-clés à retenir sur le coût kilométrique d'une voiture

  • Il est déterminé par l'Argus selon quatre facteurs : prix d'achat du véhicule, coût de l'entretien, coût de l'assurance et consommation de carburant.
  • En 2018, il est revu à la hausse (+9 centimes d'euros pour l'essence sans plomb 95 et +16 centimes d'euros pour le diesel par rapport à l'année 2017).
  • L'utilisation (distance kilométrique) et l'année d'acquisition des voitures jouent sur le PRK.