Baromètre des taux 2019

Lorsque l’on prépare un projet et que l’on est en quête d’une solution de financement, le crédit s’impose bien souvent de lui-même. Mais qu’il s’agisse d’un crédit à la consommation ou d’un crédit immobilier, le taux compte pour beaucoup dans la décision d’emprunt ! Toutes les banques ne pratiquent pas les mêmes taux, et de nombreux facteurs peuvent influencer ces derniers. L’idéal, pour trouver le prêt le plus avantageux, est de suivre de près leur évolution. Quels sont les taux d’intérêt 2019 ? Younited Credit vous répond !


Qu’est-ce qu’un taux d’intérêt ?


Le taux d’intérêt d’un prêt ou d’un emprunt désigne la somme due par l’emprunteur à la banque, en plus du montant emprunté (ou capital). Exprimé en pourcentage de ce dernier, il a valeur de rémunération pour le prêteur et tient principalement compte :

  • du montant du crédit ;
  • de la durée du crédit ;
  • du type de crédit ;
  • des risques encourus par le prêteur ;
  • des garanties offertes par le prêteur (assurances incluses ou non, notamment).

Le taux d’intérêt peut être fixe ou variable. Dans le premier cas, il reste identique pendant toute la durée du prêt. Dans le second, il va au contraire varier au cours de la période de remboursement. Le coût du crédit ne sera donc pas connu à l’avance. Un pari qui peut être risqué pour l’emprunteur si les taux sur le marché augmentent !


Pourquoi les taux des prêts varient-ils constamment ?


Avant de nous pencher sur les taux d’intérêt 2019, tâchons de répondre à cette question le plus simplement et le plus clairement possible. Vous l’avez sans doute constaté, non seulement les taux d’emprunt varient dans le temps, mais ils diffèrent aussi d’une banque à l’autre. Ce phénomène s’explique en partie par le fait que :

  • Chaque banque a sa politique commerciale propre.
  • Les conditions du marché évoluent : la Banque centrale européenne, qui supervise les banques de la zone euro, fixe les taux directeurs (c’est-à-dire les taux d’intérêt au jour le jour) des prêts à court terme en fonction du marché. À moyen ou long terme, ces taux sont négociés sur le marché obligataire.

À noter : en savoir plus sur le rôle des banques centrales
En contrôlant les taux d’intérêt sur le marché monétaire, les banques centrales permettent à chaque banque d’obtenir les liquidités nécessaires à leur activité. La Banque centrale européenne intervient notamment de deux façons auprès des banques : soit en leur accordant des prêts (on parle alors de facilités permanentes), soit en gérant la liquidité bancaire de manière globale. Pour assurer cette gestion, elle mène des opérations dites « d’open market » (terme désignant le marché sur lequel les emprunts d’État s’échangent). Concrètement, cela se traduit par des achats ou des ventes de titres contre des liquidités.

Il faut aussi souligner un autre point : le taux d’emprunt évolue au gré des offres promotionnelles proposées par les banques.

Il dépend par ailleurs :

  • Du type de projet de l’emprunteur, et donc du type de prêt contracté (consommation, immobilier...) ;
  • De la durée du crédit ;
  • Des assurances : si vous y souscrivez, un taux annuel effectif d’assurance (TAEA) se greffera sur le taux d’emprunt ;
  • De votre profil (situation professionnelle et personnelle, revenus, taux d’endettement...).

Bon à savoir : l’emplacement géographique influe sur le taux immobilier

Le taux immobilier peut passablement varier d’une région à l’autre. Deux raisons à cela... La première : plus les banques sont nombreuses dans une même zone géographique, plus le taux moyen immobilier est bas. C’est la loi de la concurrence ! La seconde : plus le nombre de prêts immobiliers accordés dans une même région est bas, plus les banques ont tendance à revoir le taux immobilier à la baisse. L’idée, pour la banque ? Atteindre ses objectifs commerciaux.


Quels sont les taux d’intérêt 2019 en France ?


Maintenant que vous connaissez les raisons pour lesquelles les taux d’emprunt fluctuent, entrons dans le vif du sujet ! En furetant un peu sur le net, vous pourrez constater que différents sites Web s’attachent à établir un baromètre des taux de crédit. Cela, le plus souvent de manière hebdomadaire ou mensuelle. Il peut s’agir d’une banque, d’un établissement spécialisé dans les crédits à la consommation ou immobiliers, ou encore d’un courtier.

Ce fameux baromètre vous permet de trouver rapidement le meilleur taux du moment, et ainsi de préparer sereinement votre projet. Pour vous donner une idée des taux d’intérêt 2019 en France, nous avons donc tout naturellement été puiser les informations à la source. Nous vous proposons ici de faire un zoom sur les taux minimums et moyens actuels (juin 2019) de deux types de crédits : le prêt immobilier et le prêt personnel. Par taux, entendez TAEG fixe hors assurances.

À noter : qu’est-ce que le TAEG ?
Le taux annuel effectif global inclut l’ensemble des frais liés au crédit (taux d’intérêt nominal, frais de dossier...). Il représente donc son coût total. Ici, les assurances ne sont pas prises en compte dans la mesure où elles ne sont pas obligatoires.

Les taux mini et moyens de prêt immobilier
D’après notre source, le taux immobilier minimum actuel est de :

  • 0,15 % sur 7 ans ;
  • 0,5 % sur 10 ans ;
  • 0,75 % sur 15 ans ;
  • 0,95 % sur 20 ans ;
  • 1,25 % sur 15 ans.

Quant au taux moyen constaté pour un prêt immobilier, il est égal à :

  • 0,82 % sur 7 ans ;
  • 0,96 % sur 10 ans ;
  • 1,26 % sur 15 ans ;
  • 1,45 % sur 20 ans ;
  • 1,71 % sur 25 ans.

Prenons un exemple : les revenus de M. et Mme Ferroni sont suffisamment confortables pour leur permettre d’emprunter 250 000 euros sur 10 ans. Avec un taux immobilier fixe de 0,5 %, le couple devra rembourser au total : 250 000 x 1 005 = 251 250 euros (toujours hors assurances). Son crédit immobilier lui coûtera donc 1 250 euros.

Les taux mini et moyens de prêt personnel
En nous basant sur une autre source, nous décidons de découvrir le baromètre des taux pour un prêt personnel de 15 000 €.

Le taux minimum est de :

  • 0,75 % sur 12 mois ;
  • 0,98 % sur 24 mois ;
  • 1,99 % sur 36 mois ;
  • 1,99 % sur 48 mois ;
  • 2,90 % sur 60 mois ;
  • 3,63 % sur 72 mois ;
  • 3,66 % sur 84 mois.

Le taux moyen constaté est pour sa part de :

  • 2,31 % sur 12 mois ;
  • 3,34 % sur 24 mois ;
  • 4,14 % sur 36 mois ;
  • 4,08 % sur 48 mois ;
  • 4,45 % sur 60 mois ;
  • 5,01 % sur 72 mois ;
  • 5,00 % sur 84 mois.

Exemple : vous faites un emprunt de 15 000 euros sur une durée de 12 mois pour financer des travaux de rénovation dans votre habitation. En considérant le taux minimum hors assurances, le montant total que vous devrez rembourser s’élèvera à : 15 000 × 1,007 5 = 15 112,50 euros (soit 112,50 euros d’intérêts).

Les taux d’emprunt à la consommation et immobiliers étudiés à la loupe
Si vous regardez de plus près le taux d’emprunt moyen des prêts immobiliers et celui des prêts à la consommation, une chose vous frappera sans doute : en France, à durée égale (7 ans/84 mois), un crédit immobilier est bien moins cher qu’un prêt à la consommation (0,82 %, contre 5 %). Même en allant plus loin dans la comparaison, le constat est identique : le taux immobilier moyen sur une durée de 25 ans est de 1,71 %, tandis que le taux moyen pour un crédit conso d’une durée de 12 mois s’élève déjà à 2,31 %. La raison principale de cet écart ? Une concurrence plus rude entre les banques en matière de prêts immobiliers, par crainte de perdre d’importantes parts de marché.


Taux d’emprunt : puis-je l’optimiser davantage ?


Consulter régulièrement le baromètre des taux d’intérêt 2019 est une excellente solution pour diminuer le coût de son crédit. Mais c’est loin d’être la seule !

Parmi les autres leviers à activer par l’emprunteur :

  • L’apport personnel ;
  • Un comportement bancaire irréprochable (pas d’incidents de paiement, de dépenses déraisonnables ou autre) ;
  • La domiciliation de votre épargne et de vos revenus dans une seule et même banque (montrer la confiance que vous avez en elle peut jouer en votre faveur) ;
  • Une négociation avec un courtier en crédit (pour une meilleure mise en concurrence) ;
  • Une période de remboursement la plus courte possible (plus la durée du prêt s’allonge, plus le taux d’emprunt est élevé) ;
  • La comparaison entre les offres de plusieurs banques (par vous-même ou via un comparateur en ligne).

Pour bien faire, et dans la mesure du possible, jouez sur un maximum de tableaux : vous ne pourrez alors que voir votre taux d’emprunt diminuer !

En suivant ces quelques conseils, et avec le baromètre des taux d’intérêt 2019 sous les yeux, vous devriez dénicher le meilleur taux sans aucune difficulté ! Un prêt personnel en vue pour concrétiser un projet ? Ne cherchez plus : Younited Credit rime avec justesse des prix et compétitivité ! Jusqu’à 3 000 euros d’emprunt, nos taux sont même imbattables. Faites une simulation de crédit depuis notre plateforme et voyez par vous-même ! Par ailleurs, les vices cachés du crédit ne font pas partie de notre politique : pas de report de mensualités (durée allongée et donc coût du crédit plus élevé) ni de crédit revolving, notablement obscur et coûteux. Uniquement des prêts amortissables à taux fixes, remboursables gratuitement et au gré de vos possibilités, quelle que soit la somme empruntée. Sur le marché du crédit entre particuliers en France, nous faisons figure de leader. Younited, c’est simple, clair et transparent !


Les trois points-clés à retenir sur les taux d’intérêt 2019

  • Les taux d’intérêt sont tributaires de nombreux facteurs (politique commerciale des banques, conditions du marché, type de projet, profil de l’emprunteur...).
  • Le baromètre des taux d’intérêt est une solution parmi tant d’autres pour diminuer le coût de son prêt à la consommation ou immobilier.
  • Avoir en parallèle un apport personnel, passer par un courtier en crédit, domicilier ses revenus et son épargne dans la même banque… les moyens d’obtenir un meilleur taux d’emprunt ne manquent pas !